Théophanie de Notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ

 

Théologie spirituelle de la Fête de la Théophanie ou Baptême du Seigneur. 

Extrait d'un commentaire de Paul Evdokimov sur l'Icône du Baptême du Christ en lien avec les tropaires et kondakion de la Fête Théophanie( theos = Dieu; Phanie = manifestation. C'est la manifestation, la révélation de la Très Sainte Trinité, Dieu en Trois Personnes Saintes, ConsubstantielleS ( de même nature ) et Indivisible.

Commentaire de Paul Evdokimov sur l'Icône du Baptême du Christ ( Théophanie)

 

 

De la Très Sainte Trinité, par Vladimir LOSSKY: " Essai sur la Théologie Mystique de l'Église d'Orient." 

  Sur la sainte trinité, par Vladimir LOSSKY

Commentaire de Paul Evdokimov

sur l'opération du baptême sur le baptisé dans la mesure ou ce dernier en prend conscience. Il n'y a pas d'automatisme du sacrement. Au contraire la vie spirituelle orthodoxe est une vie consciente dans l'Esprit Saint, c'est une synergie ou la volonté de l'homme coopère avec la volonté de Dieu dont le désir est de nous rendre semblable au Christ vrai Dieu et vrai homme, réunir la nature créée et incréée par les énergies déifiante du Très Saint Bon et Vivifiant Esprit. Selon l'adage des Saint Pères de l'Église: "Dieu s'est fait homme pour que l'homme devienne participant de la nature divine. C'est le but de la vie chrétienne orthodoxe. ( "l'Orthodoxie. Desclé de Brouwer )

 

 

 

Sur la "vie sprituelle consciente" : lire Vladimir LOSSKY; " Essai sur la Théologie Mystique de l'Église d'Orient": Chapitre: " Voie de l'Union ".

vladimir-lossky 11

S7301089 2


L'OPÉRATION DU SACREMENT DU BAPTÊME PAR PAUL EVDOKIMOV

 

 

 

 

Baptême orthodoxe: Homélie du Patriarche Daniel

Theophanie
Sur cette fresque, nous voyons
la main symbole de Dieu le Père,
le saint Esprit et le Christ.
Spiritualité Orthodoxe ©

Le Baptême est célébré au nom du Père, du Fils et de l'Esprit Saint, car au Baptême du Seigneur dans le Jourdain non seulement le Fils était présent, mais aussi le Père et le saint Esprit. Le Seigneur est venu pour être baptisé dans le baptême du repentir qui pardonne les péchés, c'est à dire le baptême de Jean, qui était un prélude au Baptême Chrétien, une conscience du besoin du pardon des péchés.

Saint Basile le Grand dit que le baptême de Jean était le prélude au Baptême Chrétien et que le Baptême Chrétien est l'achèvement du baptême de repentir que ce Saint Jean Baptiste a pratiqué. Ainsi, la grâce n'était pas donnée par le baptême de Jean, mais seulement le début du pardon des péchés, dans la conscience du besoin de l'effacement les péchés. La grâce a été donnée à travers le Christ et c'est pourquoi après Sa résurrection le Christ donne le saint Esprit aux Apôtres pour qu'ils puissent pardonner les péchés; le baptême est célébré seulement après la Descente du saint Esprit sur les Saints Apôtres à la Pentecôte.
Autrement dit, le Baptême de Jésus Christ, notre Sauveur, n'est pas un baptême simple dans l'eau, mais un Baptême avec le saint Esprit. L'eau montre le besoin de nettoyer l'âme et le corps, mais ceci est fait invisiblement, par l'oeuvre du saint Esprit. Dans le Baptême nous avons le mystère de l'amour de la Très Sainte Trinité pour nous. Nous devenons des Chrétiens quand nous sommes baptisés au nom du Père, du Fils et de le saint Esprit parce que le Christ, notre Seigneur et Sauveur, est Un dans la Sainte Trinité.

Quand nous sommes baptisés nous entrons dans la vie éternelle de la Très Sainte Trinité. La vie éternelle (grec, zoe) n'est pas après cette vie (grec, psyche), mais c'est la vie vécue en communion permanente avec le Père, le Fils et le saint Esprit. Baptiser signifie immerger dans l'eau. Ainsi, le Baptême ne consiste pas à asperger d'eau, mais en une immersion parce que cela signifie la mort du péché et la résurrection pour la vie sainte. De même que le Christ a été enterré puis est ressuscité, de même nous enterrons le vieil homme pécheur par le Baptême et donnons la vie - par le Baptême - au nouvel homme dans la ressemblance avec le Christ.
Cette immersion dans l'amour de la Très Sainte Trinité est le début de la vie Chrétienne. Nous recevons le pardon des péchés, par le Baptême Saint, tout d'abord du péché antique et des péchés personnels si le baptisé est adulte. Et nous recevons la grâce de la résurrection spirituelle, la préparation pour la résurrection universelle et la grâce d'adoption; à savoir, par le Baptême nous devenons des fils et les filles de Dieu par la grâce.

Le Chrétien est celui qui se sent aimé par le Père, par le Fils et par le saint Esprit et qui répond à cet amour par la prière, par la communion avec les Saints Sacrements et par des bonnes actions. Ainsi, l'homme devient amoureux de Dieu et de ses pairs dans l'Église corps du Christ qui est l'avant-goût du Royaume des cieux.

Par le Primat de l'Église Orthodoxe roumaine, le Patriarche Daniel, 6 janvier 2013. © Traduit de l'anglais au français par Spiritualité Orthodoxe.©

 


 

La bénédiction des eaux

GRANDE BÉNÉDICTION DES EAUX AUX SAINTES THÉOPHANIES

Le 5 Janvier, vers la fin de la Liturgie de saint Basile, après la prière de derrière l'ambon, ou bien le 6 Janvier, après la divine Liturgie, on se rend en procession, avec cierges et encens, là où se trouvent les eaux à bénir, que ce soit la mer, un cours d'eau, une fontaine, le baptistère ou, plus généralement, un bassin posé sur une table au fond de la nef ou du vestibule intérieur de l'église. (Extrait du Grand Euchologe - Traduction: P. Denis Guillaume)

Quelques explications du Primat de l'Église Orthodoxe roumaine, le Patriarche Daniel, 5 janvier 2013:
La bénédiction des eaux se fait uniquement la veille de l'épiphanie et le jour de l'épiphanie. Elle rafraîchit le souvenir du baptême.
La sainte Eau bénite est bue huit jours de suite, le matin, avant le petit-déjeuner, avant le pain béni. En général, le pain béni est mangé avant l'eau bénite. Mais maintenant, elle est bue chaque jour, à partir d'aujourd'hui avant le pain béni. Pourquoi huit et pas sept ? C'est parce que par le Baptême nous sommes conduits à la vie éternelle, dans l'amour, la lumière, la bénédiction et la paix de la Très Sainte Trinité.
Huit est le chiffre d'éternité, dans la signification spirituelle des Pères de l'Église. C'est le chiffre d'éternité et d'infini. Cela signifie que la bénédiction reçue par le Baptême et la sainte Eau bénite est une bénédiction qui ne se réfère pas seulement à la vie terrestre, à savoir être heureux ici, sur la terre, mais c'est aussi une bénédiction donnant un avant-goût de la joie dans le Royaume de Dieu, du Fils et du saint Esprit.

 


 

Par le baptême, le lien avec notre vieil homme est tranché, pour que nous devenions fils de Dieu dans le Christ. Par l'onction de la plénitude de l'Esprit Saint, notre lien avec le diable et la vie de péché est tranché, afin que nous recevions l'Esprit de la Vie en Christ.
Par le jeûne, le lien entre nos instincts et Satan est tranché, afin de donner la victoire à la chair, dans sa vie selon l'Esprit, dans le Christ.
Nous ne pouvons jamais séparer aucun de ces trois actes des deux autres. Le baptême nous donne la plénitude spirituelle et la plénitude spirituelle nous donne, par le jeûne, la victoire qui permet à la chair de marcher selon l'Esprit Saint. C'est par l'ensemble des trois que nous vivons en Christ et que le Christ vit en nous.
Père Matta El-Maskine.

 


 

 

 

Sur la "vie sprituelle consciente" : lire Vladimir LOSSKY; " Essai sur la Théologie Mystique de l'Église d'Orient": Chapitre: " Voie de l'Union ".

vladimir-lossky 11

S7301089 2




Liens complémentaires audios.

Sur la déification: conférence du Père Yves Dulac:

 cours 1  http://www.apostolia.tv/1732/2013-12-18-centre-dumitru-staniloae-yves-dulac-propedeutique-actualite-importance-enseignement-peres-eglise-deification-1/

                                                                                  cours 2 http://www.apostolia.tv/1880/2014-02-12-centre-dumitru-staniloae-yves-dulac-propedeutique-actualite-et-importance-de-enseignement-des-peres-de-eglise-sur-la-deification-2/

................................................................................................................

La théologie de énergies divines par Jean Claude Larchet ( video) 

https://www.youtube.com/watch?v=otUNkyV-I0g